Vue 109 fois
19 avril 2020

Le confinement vu par nos membres

Catherine Boulay TP97, a créé un concept de restauration nomade autour de la pomme de terre, à Nantes, Les filles ont la Patate. Elle nous a écrit le 9 avril 2020:
 
Comme beaucoup de sociétés, notre food-truck est à l'arrêt depuis le lundi 16 mars. Dépendant de la réglementation des commerces ambulants (comme les marchés), administrativement parlant nous aurions pu continuer jusqu'au 25 mars. Cependant, l'entreprise qui nous reçoit habituellement le lundi nous a demandé expressément de ne pas venir afin d'éviter les regroupements (ce qui est normal) et, comme la plupart de nos clients travaillent dans le services, ils sont tous partis en télétravail.
Notre entreprise ayant une trésorerie "confortable" pour un food-truck, nous sommes capables de tenir 2 mois sans activité. C'est surtout la reprise qui sera décisive pour nous. Habituellement, 50% de notre chiffre d'affaire est dû à l'événementiel entre mai et septembre et cette année nous ne pouvons pas compter dessus. Donc nous espérons que nos clients habituels du midi seront au RDV.
Concernant le confinement, j'ai beaucoup de chance car j'ai une maison avec jardin. Ayant 3 enfants en âge scolaire, mes matinées sont réservées à l'école à la maison (hors vacances scolaires). Pour essayer de garder la patate, tous les après-midi je fais 30mn de Pilate avec ma voisine. Nous mettons une enceinte sur le mur qui sépare nos jardins et c'est parti ! Ensemble, mais chacune chez nous. Et puis je fais beaucoup de cuisine. Comme il me restait un stock de pommes de terre conséquent je fais mon pain avec une recette de pain à la patate (https://www.saveurs-magazine.fr/recette-pain-maison-pomme-de-terre-thym/). C'est très moelleux, toute la famille adore.
Et comme tout le monde j'attends le 11 mai avec impatience.
 
Portez-vous bien et gardez la patate!
Catherine 

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.